Sous la lumière d’automne, les raisins, les vignes, les pierres et le ciel prennent plein de couleurs, se balader dans la région c’est un vrai plaisir et si vers la fin de l’après midi vous êtes pas loin de Saint Emilion , allez s’y, c’est le meilleur endroit pour se détendre et se promener dans les anciennes ruelles.

Mettre à distance certains de mes activités quotidiennes. Interrroger   un ordre « naturel » des choses. Moi je fais un travail de création au même temps qu’a certains moments tout doit s’arrêter pour laver le linge. Un ordre étrange de choses.

  Il est arrivée par le sud, d’abord fut un vent, un souffle, puis, le ciel a changé de couleurs, de forme, les nuages sont devenus plus ronds, plus gros, ils sont venus vers moi.

Les mauvaises herbes : les plantes saxifrages: presque sans racines, semés par le vent elles doivent leur nom à la puissance de leur poussé, capable de briser la résistance de pierres. « Les herbes folles » sont en fait, très résistantes et leur pouvoir de s’accrocher à la terre, nous montre ses capacités d’adaptation.  Vive les mauvaises herbes!

Le quartier du Doce de octubre a des caractéristiques très particulières, une entre elles, le pic de la montagne qui fait penser à une dorsale de requin. Cette vue est prise d’en  bas. Je l’ai toujours vue de loin, jusqu’en 2011, quand  je pus aller dans le quartier, le parcourir  et vaincre mes peurs et aprioris.