A travers de photographies, cyanotypes, photographies argentiques et numériques, vidéos, l’exposition met en perspective l’appropriation de photographies et le montage qui superpose et mixe deux réalités de nature différente, l’une lié à l’environnement et l’autre à la psyché.