La rivière déborde

Quand je vois la rivière qui ne cesse de grandir alors que nous sommes juste au début de l’automne, je reste bouche bée devant sa puissance, sa force. Mais aussi à ces moments là, sa beauté est impressionnante.

Ombellifères,

Mauvaises herbes, certaines venimeuses, d’autres source de minerais, répandues dans les herbes folles, elles ont la beauté des fleurs de champs.

Série de photographies des environs de Saint Emilion en Gironde sous les lumières de l’automne

 

 

 

 

Depuis maintenant deux mois, ils sortent  très tôt, leurs pas s’accompagnent de petits explosions. J’ai mis du temps à m’habituer à leurs uniformes militaires dans la forêt, dans les champs. J’ai mis du temps à voir en eux les chasseurs et pas les milices, les militaires, les tueurs.